Sarajevo – l*a*tribu*t de l’art

Pierre Courtin, Pierre-Philippe Freymond et Christophe Solioz (sous la direction de), Éditions Riveneuve & Duplex 100m2, Paris et Sarajevo, 2017.

Cet ouvrage réunit 19 entretiens exclusifs menés à Sarajevo par de jeunes étudiants du Collège de Genève avec les artistes: Gordana Andjelic-Galić, Dante Buu, Pierre Courtin, Nenad Dizdarević, Asim Djelilović, Andrej Djerković, Nela Hasanbegović, Mak Hubjer, Damir Imamović, Adela Jusić, Aleksandra Nina Knežević , Emina Kujunžić, Almir Kurt, Paul Lowe, Edin Numankadić, Daniel Premec, Danis Tanović, Nardina Zubanović et Edin Zubčević.

En miroir aux images kaléidoscopiques du tissu urbain composite et de la rencontre avec les mots du monde, la polysémie du titre s’est imposée : « Sarajevo – l*a*tribu*t de l’art ».

« La tribu de l’art » désigne un lieu à la fois de coexistence et de différences : soit l’« effet Sarajevo » comme horizon commun et point d’ancrage de pratiques artistiques individuelles. Ce recueil invite à prendre la mesure du tribut apporté à l’art et à la ville par ses artistes. Au-delà, il témoigne également de l’art que pratique la ville, et d’une ville qui a suscité des artistes à même de restituer ses arcanes, ses blessures et promesses d’une espérance. L’art miroir de la ville et vice-versa: champ de tensions permanentes – entre ce qui est ouvert et fermé, dehors et dedans, convergence et divergence, conscient et inconscient – rythmant l’architecture, la prose, les arts visuels et le chant d’une ville dont l’art est voué à la fois à s’inscrire dans, et à transcender le champ politique. Sarajevo, ville artiste.

Revue de presse

Extraits